29- Navajo Trader, Courses, Photo floue

Lecture d’un drôle de bouquin « Navajo Trader » qui raconte la vie des comptoirs en territoire indien et où on voit que finalement entre individus, les choses pouvaient bien se passer et des amitiés se nouer. Gladwell Richardson  (1903-1980) a écrit plein de romans publiés sous des noms différents : john R. Winslowe, Calico Jones, Cary James, Frank Warner, Don Teton (!), Buck Coleman, Grant Maxwell, Charles Mc Adam (!) etc… Des nouvelles aussi qui paraissaient dans les journaux américains.  Ses livres eux étaient surtout publiés en Angleterre puis traduits en Espagnol, Allemand, Hollandais, Suédois… Il arrondissait ses fins de mois de commerçant en territoire navajo avec ses écrits, à peu près 300 romans.

Shopping à Albertsons en voiture avec Liz et Carolyn.

Je nourrissais les plus grands espoirs avec cette photo d’un intérieur richement décoré, devant lequel je passe un de ces soirs où je rentre à la nuit, – cette heure « entre chien et loup » comme on dit et que j’aime particulièrement avec sa lumière souvent peu réaliste. Un flou tout à fait réussi. Dommage le truc rouge et blanc à droite, est une superbe coiffe indienne et au fond dans l’ombre, invisible, donc à vos imaginations, un tableau. Devant, décollé de la table, vous l’avez repéré, un bouquet de fleurs. L’essentiel y est, ce qui m’avait tapé dans l’oeil, c’est les couleurs!  Les murs de terre sèche sont d’un ocre rose bleui par la nuit.

You may also like

Un commentaire

  1. Pas mal le blog mais j’avais plus l’impression que tu m’écrivais à moi perso avant, je dois me familiariser avec. merci pour ton mail d’anniversaire, j’ai fait une fête hier soir dimanche avec projection de deux films de Philippe Demontaut de 1986 sur Annette Messager et Bolstanski. Ouf c’est terminé aujourd’hui je me sens mieux. J’ai dîné samedi avec… Severin Blanchet chez Florence, je ne l’avais pas revu depuis 18 ans! Je n’ai pas été à l’enterrement de Narda, il m’a dit que Jean Pierre y était. Bon j’ai inauguré ce blog. Je t’embrasse.
    Jacqueline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *