33 – Vent froid, Rose tendre tout là-bas vers le sud

Dimanche.

Le soleil peu à peu disparaît.

 

 

 

 

 

La lande encore.
Une brume épaisse arrive poussée par un vent froid et violent par saccade. Froid porté par le vent dont j’entends le souffle soudain. Et s’apaiser. Juste la brume qui continue d’avancer.

Se résorbe.
Dans ces ouvertures, le soleil  adouci, tout là-bas vers le sud, a rosi la ligne de crêtes.
Nuance d’autant plus tendre, avec ce premier plan dur, si blanc de neige, si noir de buissons. Tout bleui de la nuit qui tombe.
Pas plus d’une minute, ça a duré.

 

 

Somptueux moment de solitude contemplative.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En repartant, dans la maison du cimetière, une dame passe devant la fenêtre, quelquefois ils sont deux près du feu.
Ce soir je serais volontiers rester tranquille au chaud, « chez moi » sans dîner entre voisins.
Je n’ai pas prévenu, il est 6h, j’ai promis le riz pour accompagner les légumes sautés. Alors j’arrive à 6h30, la casserole à la main. Pour un bon moment finalement et un délicieux repas.

Dans ma tête, le rose filé de la Morada.

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *