45 – Edward Abbey, Monde Sauvage, Camino de la Placita, Guadalupe Plaza et Ledoux Street

Il est tard, la matinée presque passée, je regarde mes mails, juste José qui commente mon envoi.
Je lis Postcards from Ed Abbey. et ris toute seule. Attaque sur tous les fronts, écrivains, journalistes, politiques. Son combat pour qu’un peu de monde intact et sauvage survive est constant et sans concession. « Wilderness is not a place of privilege, but rather a place of integrity, where the evolutionary processes of life are free to continue. » Et une amie, philosophe britannique, Mary Midgley : « Le vaste monde nous est nécessaire, et ce doit être un monde qui n’a pas besoin de nous; un monde qui sache nous surprendre sans cesse, un monde que nous n’avons pas programmé, puisque seul un tel monde provoquera notre émerveillement. » Etc…

Vers 5h et demi c’est vers la ville que je vais, pour changer.

Kit Carson  street je croise cet homme avec son chien et il me fait penser aux photos d’Ed Abbey alors je lui demande si je peux les prendre en photo.

Résultats des élections en passant. Puis Don Fernando street, Guadalupe Plaza, Padre Martinez lane pour une visite à pied des quartiers les plus anciens.

 

Le soleil se couche, et ce sera pour vous: Camino de la Placita et Ledoux street by night.

En rentrant entre les arbres je vois Orion et son bouclier. Peu d’éclairage dans les rues Los Pandos et Burch, les étoiles brillent encore plus et l’air est sec et limpide ici, à 2000m.

Continue Reading